Gustave CARIOT (1872-1950), chênes têtard…

Lot 133
6 000 - 8 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 11 376 €

Gustave CARIOT (1872-1950), chênes têtard…

Gustave CARIOT (1872-1950), chênes têtard au bord de l'eau, 1902, huile sur toile signée et datée en bas à droite. 46 x 60 cm. Provenance : collection particulière bourguignonne.

Gustave CARIOT est un peintre français post-impressionniste puis pointilliste, né en 1872 à Périgny-sur-Yerres près de Paris, et mort en 1950 à Paris. Son père, malletier dans le Marais, a encouragé Gustave pour devenir son apprenti mais le jeune CARIOT préférera une carrière artistique. CARIOT rejoint à la Société des Artistes Indépendants et commence à exposer dans les grandes expositions parisiennes. En plus d’exposer avec le salon nationale des Beaux-Arts, CARIOT participa au Salon d'Automne et au Salon d'Hiver.

Il était principalement intéressé par la technique des pointillistes, sans être devenu un néo-impressionniste à part entière. Inspiré par les études de Monet et sa cathédrale de Rouen, CARIOT a étudié les effets de la lumière changeante et peint plusieurs séries de travaux montrant Paris et la campagne française ou allemande à différentes heures de la journée et à des saisons différentes.

En 1909, un scandale est survenu dans le "Salon d'Automne" et Gustave CARIOT en était sa victime. Les détails de ce scandale amenaient sur la place publique par André Rouveyre, un écrivain bien connu, caricaturiste et membre régulier du jury du Salon d'Automne, publié par le "Mercure de France "en 1911-1912.

Après la Première Guerre mondiale Gustave CARIOT est resté en Allemagne. Il a passé la plupart de son temps à Georgenborn (nommé aujourd'hui Schlangenbad-Georgenborn) près de Wiesbaden, marié pour la 2ème fois avec Frieda, il faisait régulièrement des allers-retours en France.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue